Rechercher

Marche afghane: kézako?



Si la marche nordique est une discipline de plus en plus connue et pratiquée, la marche afghane est plus confidentielle en France. Et pourtant, cette pratique qui s'apparente au "yoga de la marche" est une discipline douce, qui permet de s'offrir un shot de douceur et de bien-être, dans le plus grand respect du corps!


La marche afghane a été créée dans les années 1980 par le Français Édouard G. Stiegler, après un séjour effectué en Afghanistan dans le cadre d'une mission économique avec les Nations Unis. Lors de ses déplacements dans le pays, il a observé les caravaniers Maldars, capables d'effectuer des marches de plus de 60 km par jour sans ressentir de fatigue. Intrigué par ces capacités, il a créé la "marche afghane".


Pratiquée en extérieur, de préférence dans la nature, la marche afghane associe le mouvement conscient de la marche à la respiration. Du point de vue physique, elle permet de renforcer l'équilibre, le système cardio-respiratoire, la circulation sanguine, l'oxygénation. Elle améliore également l'endurance: quel bonheur de pouvoir monter les escaliers de Montmartre ou du métro sans être essoufflé! Du point de vue plus subtil, elle agit sur l'ancrage, la concentration, la créativité... Cette activité douce et respectueuse de la personne est donc hautement méditative et bénéfique, pour les jambes et la tête!


Il existe une seule école de marche afghane en France, auprès de laquelle Mandana a eu la chance d'être formée en tant qu'animatrice; elle accompagne donc des sorties de marche afghane dans des parcs de Paris ou au bois de Vincennes, pour des groupes de 5 à 10 personnes ou des sessions individuelles.


Envie d'améliorer ses performances physiques, de profiter d'une marche consciente ou de prendre un shot de verdure? Contactez directement Mandana : mandana.saheb@hotmail.fr ou 06 70 10 37 53.

79 vues0 commentaire